En décembre 1915, dans la Somme, le général Mangin écrit : « Pendant la relève, une section de trente-cinq hommes s’est enlisée jusqu’au cou [dans une tranchée] et y est restée pendant quinze heures dans la boue glacée. Trois hommes en sont morts. On a extrait les autres entièrement nus, leurs habits restés dans la boue[1] ». L’eau et la boue, omniprésentes sur le front occidental, gênent parfois considérablement le déroulement des opérations militaires du fait de la difficulté de déplacer les troupes, les véhicules et le matériel, et d’entretenir le mécanisme des armes. Pendant une grande partie de l’année, elles rendent extrêmement pénible le quotidien des fantassins, notamment en première ligne, où ils doivent survivre englués dans une glèbe froide et collante et trouver malgré tout l’énergie de combattre.

Au mois d’avril, vous pourrez voir le premier numéro d’une série de trois épisodes consacrés au service de santé des armées.

[1] Charles Mangin, Des hommes et des faits, Plon, 1923.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : Décembre 1915
  • Lieux : la Somme
  • Référence : Les histoires filmées de la Grande Guerre
  • Copyright : ECPAD